Programmation neuro-linguistique

CERVEAU ET LANGUAGE.

Quelques jours après, j’eus encore l’occasion de m’exercer auprès d’une personne proche souhaitant changer de travail. Sans le lui dire, j’ai employé le SPASA: en me synchronisant sur le ton de sa voix, son débit de paroles, et sur sa gestuelle, je lui ai demandé:

• quelle était la situation (S);

• quel était son problème (P),

• d’analyser son problème (A),

• de me dire quelles étaient les solutions qu’elle voyait selon elle (S),

• et enfin quelles étaient les actions qu’elle comptait entreprendre rapidement pour résoudre son problème et atteindre son objectif (A).

Elle-même est parvenue à cette conclusion qu’elle ne comptait pas agir pour changer de travail parce qu’elle n’en avait pas un désir profond. Sans être intrusive, sans donner mon avis, je l’ai amenée à réfléchir à son objectif et elle en a conclut qu’un changement de travail ne l’intéressait pas dans l’immédiat.

Une autre fois, une personne me parle d’une enfant. Celle-ci interprète son comportement à partir de…rien.

Je lui dis: « est ce ce qu’elle t’a dit? ».

« Non », me répond mon interlocutrice, « mais je le sais ».

« Comment en es-tu sûre? ».

« Je n’en suis pas sûre mais… ».

Voilà une interprétation très subjective de la réalité qui conduit une personne à croire quelque chose qui n’est peut être pas la réalité. Notre dialogue se poursuit, sans que je ne donne mon avis. En d’autres occasions, j’aurais été porteuse de conseils. Sûrement même, j’aurais essayé de la convaincre que sa croyance était vraie ou fausse, car mon interprétation était différente de la sienne. Grâce à la maïeutique socratique, apprise dans la formation Booster d’excellence, j’amène l’esprit de mon interlocutrice à accoucher de lui-même…et finalement à se rendre compte que son interprétation ne repose sur rien ou pas grand chose.

La P.N.L. est une formidable boîte à outils pour soi-même comme pour les autres. Mais qu’est ce que la P.N.L.?

Les fondateurs de la P.N.L. dans les années 1970 sont deux américains, John Grinder, grand linguiste, et Richard Bandler, mathématicien et informaticien. En observant les psychothérapeutes de renom, Grinder et Bandler modélisent leurs méthodes de soin de leurs patients. Il suffirait donc d’appliquer ces mêmes méthodes pour atteindre les objectifs souhaités.

Selon Anthony Robbins, grand coach américain en matière de développement personnel et spécialiste de la P.N.L., il s’agit de « l’étude de la façon dont le langage, à la fois verbal et non verbal, affecte le système nerveux ». Les outils de la P.N.L. permettent avec bienveillance de diriger le cerveau d’un individu -ou le nôtre- afin d’atteindre des objectifs précis dans quel que domaine que ce soit. Il ne s’agit pas de manipuler un individu en souhaitant le voir plier à notre opinion. Chaque individu a en lui les ressources nécessaires pour trouver la meilleure voie le conduisant au succès et au bonheur, et dès lors à changer de vie ou du moins certains aspects.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.