Corps et esprit, Développement personnel, Loi de l'attraction

LA LOI DE L’ATTRACTION.

Cela fait quelques jours que je n’écris pas. Je manque de temps car je suis focalisée sur un projet très précis pour faire évoluer ce site. Cela me demande énormément d’efforts. Je tourne à plein régime car j’ai un tel désir de réussite qu’il m’est impossible de ne pas agir pour atteindre mon objectif.

Cela m’a donc donné l’idée d’écrire un article sur le pouvoir de nos pensées… « Si tu penses que tu vas échouer, tu as raison. Si tu penses que tu vas réussir, tu as raison aussi ». Avez-vous déjà entendu cette phrase? Elle résume à elle seule le pouvoir de nos pensées sur les résultats que nous atteignons dans notre vie.

Ceux qui suivent mes articles le savent, mais lorsque j’ai créé ce site, je sortais tout juste du fond du trou. Un trou si sombre et si étroit que ni mon corps ni mon esprit ne pouvaient se mouvoir. J’ « errais » sans projet, sans but et me laissais porter par la vie. La fatigue accumulée ces dernières années avait fait son œuvre. Et même si j’étais très loin d’être à plaindre parce que j’avais tout (une famille, un toit, à manger et de quoi me vêtir et me laver), les événements ont commencé à faire comprendre à mon corps que j’étais prise dans un engrenage: accident, chutes, douleurs diverses, prise de poids, « maladie inconnue » au pied, etc… Je « sortais » d’un problème et un autre apparaissait comme par (dés)enchantement. Ne dit-on pas « jamais deux sans trois » ou « c’est la loi des séries »? D’autres disent que c’est la malchance. Jacques Chirac disait que « les merdes volent en escadrille »…

Toute une panoplie d’expressions signifiant la même chose: que l’homme n’a aucun pouvoir sur le cours des évènements, aucune prise sur la réalité. En ce qui me concerne, c’est ce que je croyais profondément ces derniers mois (voire depuis toujours), avant de tomber dans le développement personnel: j’étais persuadée que les évènements étaient la cause incontrôlable de mes « malheurs » comme de mes bonheurs, et que je devais comme la majorité des gens, accepter la vie telle qu’elle venait.

Aujourd’hui, je suis convaincue du contraire. Je ne pense pas que le hasard ou la magie puissent expliquer que tout ce que certains touchent se transforme en or et tout ce que d’autres font se transforme en fiasco. Accepter les évènements de la vie est une chose. Mais les créer soi-même en est une autre. Cette faculté n’est pas à la portée de ceux qui, comme moi il y a encore quelques mois, ignorent que l’être humain est doté du pouvoir d’influencer les évènements par ses pensées, et donc sa vie. Si vous pensez que les évènements négatifs n’arrivent pas par votre faute, vous n’avez pas tort et vous avez tort en même temps. Consciemment, nous ne créons pas la maladie, l’accident ou encore notre renvoi de notre travail bien sûr. Mais que dit notre subconscient? Si votre subconscient est persuadé que quelque chose de mal s’abattra sur vous, alors ce sera le cas. A l’inverse, s’il est persuadé que quelque chose de positif arrivera, ce sera le cas aussi. C’est la nature et la puissance de votre intention qui compte.

Prenons un exemple. Imaginons que vous devez recevoir beaucoup de monde chez vous le week-end prochain et cette idée vous stresse car vous auriez plutôt aimé vous reposer ce week-end là. Vous ronchonnez déjà à l’idée devant la tâche à accomplir… N’est ce pas « la » semaine où tout vous tombera dessus? Entorse de votre fille, panne de voiture, gastro de votre deuxième, et vous courrez contre la montre à vous demander si vous allez sortir indemne de votre semaine ou vous effondrer devant vos invités en vous étouffant avec un petit four finalement acheté chez le traiteur par manque de temps… L’idée est transposable à de multiples exemples, n’est-ce pas?

Maintenant, rappelez vous… combien de fois avez vous voulu quelque chose tellement fort que vous êtes parvenu à vos fins? Peu de fois je suppose, comme la plupart des êtres humains, mais lorsque vous avez atteint votre objectif, vous aviez peut être deux choses que la plupart des gens n’ont pas: un désir ardent et la foi que vous alliez parvenir à vos fins. Vous aviez un très fort désir d’obtenir ce que vous vouliez et la foi que votre but allait de soi, que cela « était écrit » et qu’il ne pouvait pas en être autrement.

Votre intention gouverne vos émotions et vos pensées. Et ces dernières déterminent généralement vos actions et les évènements qui suivent. Si votre intention est positive, vos émotions le seront également, de même que vos pensées et vos actions. Vous agirez dans un sens positif et influerez alors sur les évènements. Si à l’inverse vous voyez tout en noir parce que vous avez par exemple subi une trahison ou rencontré un obstacle, vous ne parviendrez pas à ressentir des émotions et des pensées positives et à considérer ces évènements comme une chance plus que comme des échecs. Vous ruminerez et il y a de fortes chances que ce genre d’évènements se reproduisent dans votre vie.

C’est la loi de l’attraction. Les pensées positives attirent les évènements positifs. Les pensées négatives attirent les évènements négatifs.

Observez vous et observez votre entourage. Les enfants sont un excellent indicateur de votre état d’esprit car ce sont de véritables éponges émotionnelles. Il y a quelques années, je me souviens m’être demandée pourquoi mon fils aîné, alors petit, était dès le réveil très calme et joyeux certains jours, et avait l’air plutôt énervé d’autres jours. J’ai compris quelques années plus tard en faisant des recherches sur les enfants à haut potentiel (ou précoces), qu’il était hypersensible. Et que cette hypersensibilité lui faisait ressentir les émotions des personnes qui l’entouraient de manière très affinée voire plus que la moyenne des gens, tout comme je pouvais les ressentir aussi. Les émotions de son entourage le faisaient réagir tantôt positivement, tantôt négativement. Si par exemple je me réveillais le matin fatiguée ou d’une humeur médiocre il le captait sans même que je n’agisse ou ne parle. Si au contraire je me levais en forme et joyeuse, il le captait aussi et agissait positivement. Lui et moi, de par notre hypersensibilité, agissons constamment en interaction. Nous avons souvent les mêmes émotions positives ou négatifs, voire les mêmes intuitions, au même moment face aux mêmes personnes ou lorsque nous sommes tous deux au même endroit.

Ce genre de choses n’est pas réservé aux hypersensibles ou aux précoces. Tout le monde reçoit inconsciemment des informations transmises par les pensées, les émotions et les actes de son entourage. Ces informations vont en retour vous faire agir de telle ou telle façon, et provoquer chez vous certaines pensées, émotions et actions négatives ou positives…

Et vous, où en est votre subconscient…?